Le Tarn-et-Garonne a du talent : les 10 ans de la course des coteaux de Mirabel

Avec le retour des beaux jours, j’ai envie de vous parler du talent du Tarn-et-Garonne, décliné dans de multiples domaines.

Pour commencer cette petite rubrique, voici la Course des coteaux de Mirabel qui fête cette année sa 10eme édition et qui s’est déroulée ce samedi 20 avril.

Créée par quelques passionnés de Mirabel, cette course cumule de nombreuses originalités positives :
– sportivement, elle est difficile, tout simplement parce que les parcours retenus par les organisateurs comportent beaucoup de dénivelé. Ainsi pour les 10km, il y a plus de 200 mètres de dénivelé.
– financièrement, c’est sans doute la moins chère de tous les trails
– géographiquement, elle permet aux marcheurs et coureurs d’emprunter des sentiers privés au milieu des coteaux que les propriétaires acceptent d’ouvrir pour l’occasion. C’est un paysage magnifique qui s’offre aux sportifs. Et la nuit les lampes frontales des coureurs du trail font apparaître comme de petites lucioles au milieu des coteaux. C’est juste splendide
– plus classiquement, elle offre un tshirt avec l’inscription, en fait un BEAU t-shirt que l’on peut collectionner au fil des ans.
– gustativement, les organisateurs préparent et font cuire sur place de délicieuses Flammenküche que l’on a envie de manger sans modération (!!!) et qui sont agrémentées de vins et jus de fruits locaux

Vous l’aurez compris, c’est une très belle course soutenue depuis le début par Monsieur le Maire et la municipalité, et qui rassemble plus de 600 coureurs venus de tout le département et de la région Occitanie.

L’équipe à la tête de l’association a décidé de passer la main après 10 ans d’un engagement sans faille. Avec d’autres, je formule le voeu que cette belle aventure puisse se poursuivre.

Le Tarn-et-Garonne a du talent : le tournoi des écoles de rugby organisé par le Bas Quercy Rugby

 

Le Tarn-et-Garonne a du talent : le tournoi des écoles de rugby organisé par le Bas Quercy Rugby

Pour poursuivre la série « le Tarn-et-Garonne a du talent », voici un petit zoom sur le tournoi des écoles de rugby organisé chaque année depuis 1994 (25 ans cette année ! ) au stade de la Piboulette à Caussade, et dont l’édition 2019 s’est tenue ce samedi 20 avril.

Au programme :
– plus de 1000 joueurs allant des U6 aux U14
– plus de 70 équipes en compétition venues principalement de La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée mais aussi d’autres régions
– une journée entière de compétition, avec cette année le soleil qui fut de la partie !

Merci aux bénévoles, éducateurs et dirigeants du BQR qui font de ce tournoi un très beau moment de rugby !

Enfin, petit clin d’œil aux équipes de la 1ère circonscription qui se sont retrouvées sur le podium : Ecole de Rugby US Montauban 1ère des U14, SC Nègrepelisse 2eme des U10 et U8, et Bas Quercy Rugby 3ème des U8

Aéroports de Paris : non à la privatisation via un référendum d’initiative partagée

 

Mardi 9 avril, 248 parlementaires ont déposé une proposition de loi, référendaire, visant à empêcher la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP).

Pourquoi faut-il empêcher la privatisation d’ADP ?

  • La privatisation d’ADP est une aberration économique :
    • Le chiffre d’affaires et les bénéfices d’ADP sont en constante augmentation depuis 10 ans ;
    • En 2019, l’Etat va percevoir 185 millions d’euros de dividendes grâce à ADP !
    • ADP, c’est 571 000 emplois directs ou indirects et 1,4%du PIB national .
    • Ne privatisons pas un joyau économique, un pourvoyeur d’emplois !
  • La privatisation d’ADP est une erreur stratégique :
    • ADP, c’est plus de 100 millions de passagers chaque année, ce qui en fait une véritable frontière extérieure ;
    • ADP, c’est un aménageur, le propriétaire d’un domaine foncier de près de 7 000 hectares soit 1,5 fois la ville de Bordeaux ou 10 000 terrains de football ;
    • Dans une pure logique de profit, les petites lignes aériennes, qui font le maillage de notre territoire, risquent d’être fermées ;
    • Ne privatisons pas une frontière extérieure, un aménageur de territoire !

En quoi consiste le référendum d’initiative partagée ?

Il y a 3 étapes :

  • La 1ère nécessite d’obtenir au moins 185 signatures de parlementaires pour pouvoir déposer auprès du Conseil constitutionnel la proposition de loi visant à rendre ADP non privatisable. Cette 1ère étape est réalisée puisque nous avons obtenu 248 signatures.
  • La 2ème étape consiste à obtenir le « go » du Conseil constitutionnel. Ce dernier dispose d’un mois pour dire si oui ou non le sujet de la proposition de loi fait bien partie des sujets qui peuvent faire l’objet d’un référendum, tels que prévus par la Constitution.
  • La 3ème étape s’enclenche à partir du moment où le Conseil constitutionnel a validé que le sujet proposé pour le référendum faisait bien partie de la liste des sujets possibles pour un référendum. Une fois cette validation obtenue, le Ministère de l’intérieur doit mettre en ligne un site Internet permettant de recueillir les signatures des Français qui souhaitent demander un référendum. Il est également possible d’aller signer en mairie. Cette étape dure 9 mois et pour être fructueuse doit se conclure avec l’obtention de signatures émanant de 10ù du corps électoral (soit entre 4,5 et 4,7 millions de signatures).

 

Ce que dit la presse de notre démarche de RIP :