Les couleurs de l’automne : Laguépie, Saint-Antonin Noble Val, Nègrepelisse

20161030-laguepie-fete-chataigne-courge

Les températures quasi estivales que nous connaissons actuellement nous feraient presque oublier l’arrivée de l’automne…. Mais ce dernier semble malgré tout bien avoir pris ses marques et agrémenter de sublimes couleurs les étales et assiettes des gourmands.

Ce fut hier, dimanche 30 octobre, la traditionnelle fête de la châtaigne à Laguépie qui accueille chaque année près de 10 000 visiteurs, et parmi eux Madame le Maire Ghislaine Martinez et le conseiller régional Serge Regourd. Outre ses nombreux visiteurs, cette fête accueille plus de 90 exposants venus du département et de la région Occitanie

20161030-laguepie-fete-chataig2

20161030-laguepie-fete-chataigne-maire-ghislaine-martinez-cr-serge-regourd

20161030-laguepie-fete-chataigne

Petit clin d’œil à nos voisins du Tarn avec le magnifique château de Saint-Martin de Laguépie

20161030-laguepie-fete-chataigne-chateau-saint-martin-laguepie

A quelques kilomètres de Laguépie, Saint-Antonin Noble Val saluait aussi l’arrivée de l’automne avec la fête de la citrouille, agrémentée de pâtisseries… à la citrouille préparées par les commerçants de la commune.

20161029-saint-antonin-fete-citrouille-1

20161029-saint-antonin-fete-citrouille20161029-saint-antonin-fete-citrouille-2

Enfin Nègrepelisse accueillait la fête de la courge !

Olympe de Gouges fait son entrée à l’Assemblée nationale

20161019-olympe-de-gouges-rg-vr20161019-olympe-de-gouges-declaration

Ce mercredi 19 octobre, l’Assemblée nationale installe dans sa salle des 4 colonnes une sculpture d’Olympe de Gouges.

Cette entrée est pleine de symboles. Olympe de Gouges devient ainsi la 1ère femme dont l’image entre à l’Assemblée nationale. Jusqu’à présent, tous les portraits ou sculptures installés à l’Assemblée nationale représentaient uniquement des hommes (ministres, députés, Présidents de la République, rois, empereurs)… et jamais aucune femme célèbre ou émérite n’avait eu droit à une représentation. Olympe de Gouges est donc la première.

Sa sculpture est installée dans la salle des 4 colonnes, en vis-à-vis de celle de Jean Jaurès. La montalbanaise et le tarnais mettent ainsi à l’honneur notre belle région Occitanie.

Enfin, l’entrée d’Olympe de Gouges rappelle surtout le combat en faveur des droits des femmes, un combat qu’il faut toujours poursuivre. Clin d’œil à l’histoire : cette entrée intervient l’année du 225ème anniversaire de la Déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne.

Merci à Roland Garrigues, ancien député maire de Montauban, pour sa présence à cet événement !

20161019-olympe-de-gouges-reclamation 20161019-olympe-de-gouges-caisse-patriotique 20161019-olympe-de-gouges-cri-innocence

Albias pionnière du 82 pour le « voyage au cœur du sein », avec l’artiste tarn-et-garonnaise Emilie Prouchet Dalla-Costa

09052015 Albias sculpture2

09052015 Albias sculpture

09052015 Albias sculpture3

C’est la ténacité de deux femmes, Véronique Magnani (maire d’Albias, en photo ci-dessus) et Emilie Prouchet-Dalla Costa (sculptrice à Nègrepelisse)  qui aura permis à Albias d’accueillir « Voyage au cœur du sein ».

« Voyage au coeur du sein », c’est une sculpture de plus de 20 mètres, que le spectateur visite à l’intérieur pour découvrir les mécanismes de propagation des tumeurs dans le sein (1er sein) et pour comprendre les possibilités de dépistage et de guérison (2ème sein).

Au-delà de sa force artistique, cette sculpture interpelle ; nul ne peut « en sortir » indifférent… et d’ailleurs à écouter les commentaires des visiteurs à la sortie, nul n’en est sorti indifférent.

Chaque année, près de 50 000 femmes se font diagnostiquer un cancer du sein en France ; on estime que 1 sur 8 sera concernée au cours de sa vie. C’est beaucoup. Mais la médecine a fait d’incroyables progrès au cours des 10 dernières années qui ont permis de sauver de nombreuses vies. En Midi-Pyrénées, nous bénéficions de l’Oncopole de Toulouse qui est un centre de recherche de pointe. En Tarn-et-Garonne, nous avons l’un des grands centres pour la chirurgie sur le cancer du sein, et c’est une chance pour nous. Il faut bien sûr poursuivre la recherche et l’étendre aux soins de support pour amoindrir les effet secondaires des traitements (chute de cheveux, nausées, ….)

Cette sculpture, c’est la force d’un message, d’un message qui se voit.

Lien vers le site de l’artiste

Lien vers le site Voyage au cœur du sein

Coup de coeur : Beaulieu a inventé une manière unique de faire vivre l’art et la création

09052015 Beaulieu309052015 BEaulieu09052015 Beaulieu2

Avec Madame Cécile Lafon (maire de Ginals), Daniel Cadilhac, le Président de l’association culturelle de l’abbaye de Beaulieu en Rouergue, René Caussanel, la vice-présidente de l’association culturelle de l’abbaye de Beaulieu en Rouergue

09052015 Beaulieu Caussanel

Beaulieu est un coup de cœur sans cesse renouvelé. Abbaye cistercienne fondée au XIIème siècle, elle a traversé la guerre de Cent ans, la Révolution française… elle a été oubliée au point d’y accueillir sur la 1ère partie du XXème siècle des brebis venant y brouter. Et puis en 1959 elle a été sauvée par deux passionnés, Geneviève Bonnefoi et Pierre Brache, qui lui ont consacré près de 50 ans de leur vie pour la restaurer, et surtout la faire vivre et la faire vivre avec la création de son temps.

A Beaulieu, c’est l’alliance de l’éternité des lignes de voûte à la pureté toute cistercienne et de la création du XXème siècle et du XXIème siècle, qu’elle soit internationale ou qu’elle émane de nos territoires comme celle de René Caussanel. Comme l’écrivait Geneviève Bonnefoi dans « les années fertiles » (Mouvements éditions) « les artistes de ce siècle – le nôtre – avaient inventé une manière de s’exprimer totalement différente qui demandait une manière de regarder et de voir non moins neuve et requérait une participation accrue du spectateur ».

Beaulieu a elle inventé une manière unique de faire vivre l’art, par l’alliance de temporalités différentes – l’éternité du lieu qui se prête au défilé d’expositions très diverses – , par l’alliance de la modernité et des lignes ancestrales réchauffées par le sublime soleil du Quercy.

Poursuivre l’histoire de cette invention ? RdV avec le Centre des Monuments Nationaux et l’association culturelle de l’abbaye de Beaulieu….

En savoir plus sur l’abbaye de Beaulieu : lien vers le site des Monuments nationaux

En savoir plus sur l’association culturelle de l’abbaye de Beaulieu : lien vers le site de l’association

19 septembre : marchés flottants du Sud Ouest

20140919_190830_resized

Le Tarn-et-Garonne fut la star des marchés flottants du Sud Ouest pendant 3 jours sur les quais de la Seine à Paris. … l’occasion pour les Parisiens de goûter les pépites du 82 – pommes de Mirabel, cochon noir de Loze, chasselas de Moissac, bière de Lafrançaise, vins des Coteaux du Quercy et Brulhois… – et de découvrir les chapeaux de Caussade et les voix de Bruniquel.

20140919_180400_resized

Avec les conseillers généraux Joël Capayrou, Guy Hébral, Francis Garrigues et Jacques Roset

20140919_185755_resized

Avec Anne Hidalgo, maire de Paris, Philippe Martin, député et président du Conseil du Gers, Jacques Roset et Francis Garrigues

20140919_182110_resized

La bière de Lafrançaise !

20140919_182906_resized

Les chapeaux de Caussade !

20140919_183839_resized

Les voix de Bruniquel !

20140919_182244_resized

et le mas de Monille de Loze !

 

 

 

 

 

 

 

Coups de coeur de l’été : Raymond Cavaillé à Cazals

27072014 Cazals

27072014 Cazals2

(de gauche à droite photo du haut : Max Herviou, maire de Cazals, Valérie Rabault, Yvon Collin sénateur de Tarn-et-Garonne et Raymond Cavaillé, maire honoraire)

A l’heure de la réforme territoriale, à l’heure où certains s’interrogent sur les élus, leur rôle, leur efficacité, leur statut, c’est une vision du territoire et de la ruralité riche de sagesse et d’enseignement que nous a livrée Raymond Cavaillé. Monsieur Cavaillé a été élu pendant 59 ans à Cazals, d’abord comme conseiller municipal, puis comme maire adjoint et enfin comme maire pendant une trentaine d’années. Pendant ces années, il n’y a pas eu une journée sans qu’il ne pense à Cazals, son quotidien dans les Gorges de l’Aveyron et l’avenir de ses habitants en plein Causse.

Le 27 juillet, le nouveau maire Max Herviou et son équipe municipale ont souhaité saluer son action. Presque tout le village était présent, lorsque lui a été remise la médaille Régionale, départementale et communale, échelon Or qui lui a été attribuée.

Monsieur Cavaillé nous a alors expliqué comment lui était venue cette passion de l’action publique…. une passion qu’il avait transmise à sa fille Sylvette Brian, conseillère régionale de Midi-Pyrénées, trop tôt disparue.

Lien vers le site de la mairie de Cazals

Coups de coeur de l’été : la Moutardière à Caussade…avec un brin de nostalgie

25072014 Caussade Moutardiere

De gauche à droite : Maryvonne Constant, Valérie Rabault, Jacques Tabarly (conseiller général de Caussade, maire de Septfonds) et son épouse

La Moutardière… un rendez-vous incontournable de l’été. La Moutardière, c’est chez Maryvonne Constant,  c’est une demeure magique du XVIIIème siècle où comme par miracle chaque artiste trouve une place, sa place. Le cru 2014 a de nouveau révélé de vraies pépites. C’est avec lui que se referme la belle page de la Moutardière.

 

Lien vers le site Internet des amis de la moutardière

Les articles de Jean-Marc Barloy pour  la Dépêche sont disponibles en cliquant sur ces liens :