Inauguration de la maison de santé de Lafrançaise

Une semaine après l’inauguration de la rue Mary Lafon, nous nous sommes de nouveau retrouvés à Lafrançaise ce samedi 13 juillet, cette fois pour l’inauguration de la maison de santé.

Cette maison de santé a été imaginée et conçue par les médecins et professionnels de santé du territoire lafrançaisin et bien sûr par la communauté de communes. Sincèrement, le résultat est magnifique : efficace, fonctionnel et beau.

Cette inauguration me conduit à partager avec vous quelques réflexions :

  1. L’Europe, qui est souvent critiquée voire même décriée par certains, a payé 20% de la facture des travaux. Évidemment, comme il n’y a pas de Monsieur ou Madame Europe pour le dire, on ignore souvent sa contribution décisive pour que les projets aboutissent.
    Parmi les autres financeurs, il y a bien sûr l’Etat, la région Occitanie et le conseil départemental. Au final, le montant restant à payer par la communauté de communes est de près de 45%, soit près de 750 000 euros. Ce montant sera remboursé avec les loyers versés par les professionnels de santé.
  2. Cette maison de santé comporte un magnifique et grand T2 pour les internes en médecine qui viendraient faire leur stage. Honnêtement, je doute qu’ils puissent trouver mieux comme confort
  3. Cette maison de santé illustre la question de l’exercice de la médecine libérale qui jusqu’à il y a peu s’incarnait avec des médecins qui travaillaient 70/90 heures par semaine, faisaient 2 ou 3 gardes dans la semaine et étaient seuls dans leur cabinet. Qu’on le veuille ou non, ce modèle est terminé. Ceci nécessite donc de repenser le modèle de médecine de ville. C’est exactement l’exercice qu’ont mené la communauté de communes, son Président Thierry Delbreil et l’ensemble des professionnels de santé. Au final, chaque professionnel conserve un exercice libéral, mais se regroupe avec des praticiens de nombreuses disciplines ce qui permet une vraie coordination et d’avoir un accompagnement financier de l’Etat. Ce dernier accorde des fonds aux collectivités locales pour le montage immobilier (cf. point 1 ci-dessus) et aux professionnels de santé d’être accompagnés financièrement au démarrage par exemple pour l’équipement informatique et mobilier, et de percevoir une enveloppe financière proportionnelle à la patientèle des médecins).
    Au final, la maison de santé compte 13 professionnels de santé : 2 médecins, 4 infirmières, 2 kinésithérapeutes, 1 sage-femme, 1 psychologue, 1 podologue, 1 diététicien, 1 psychomotricien
  4. Les maisons de santé connaissent un véritable essor. Ainsi en Occitanie leur nombre est passé de 10 en 2010 à 142 aujourd’hui et 28 autres en cours de création. En Tarn et Garonne, nous comptons 11 maisons de santé.
  5. Malgré le progrès indéniable de ces maisons de santé, ceci ne résout pas la question de la pénurie de médecins à laquelle notre département est confronté. Ainsi sur les 195 communes du Tarn-Garonne, 179 sont considérées comme un niveau d’accès aux soins jugé « faible » ou « à surveiller », les professionnels de santé qui s’y installent peuvent donc bénéficier d’aides de l’État.

Voici le lien vers l’article de la Dépêche du Midi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s