Non aux fermetures de classes

 

DSC_0068

Lors de son discours devant le Sénat à l’occasion de la conférence nationale des territoires le 18 juillet 2017, le Président de la République a déclaré que « les territoires en particulier les plus ruraux ne peuvent plus être la variable d’ajustement d’économie », ajoutant qu’« il n’y aura plus de fermetures de classes dans les écoles primaires ».

20 mois plus tard, force est de constater que cette promesse n’a pas été tenue. En Tarn-et-Garonne, plusieurs suppressions de classes sont ainsi annoncées pour la prochaine rentrée scolaire : Caussade, Monclar-de-Quercy, Varen… J’y suis fermement opposée.

Ces fermetures découlent de deux évolutions :

  1. Le dédoublement des classes de CP et CE1 en zones d’éducation prioritaire (REP). Ce dédoublement est une bonne chose. Mais comme le Gouvernement n’a pas créé assez de postes, il a fait le choix de ponctionner les écoles des territoires ruraux afin de libérer des postes pour mettre en œuvre cette mesure, ce que je déplore.
  2. Des créations de postes en forte baisse. Pour rappel, entre 2012 et 2017, il y a eu 69 créations de postes dans les écoles de Tarn-et-Garonne, soit une moyenne de près de 14 créations de postes par an. Depuis 2017, ces créations de postes ont très fortement ralenti : 2 en 2018 et seulement 1 poste supplémentaire à venir à la rentrée 2019, alors qu’il va y avoir 15 nouveaux dédoublements de classes en CE1.

Si elles étaient actées, ces fermetures de classes seraient extrêmement préjudiciables pour la qualité et la dynamique de l’enseignement dans nos communes rurales.

C’est pourquoi je m’oppose fermement aux fermetures envisagées. C’est ce que j’ai indiqué au Président de la République que j’ai rencontré mardi 5 février et c’est également ce que je redirai à Monsieur l’Inspecteur d’académie que je rencontre vendredi 8 février.

Enfin, à l’occasion du projet de loi Blanquer sur l’école qui sera étudié à l’Assemblée nationale à partir du 11 février, j’ai déposé une proposition pour que soit inscrite dans la loi la garantie de maintien des classes dans les territoires ruraux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s