Blanchisserie Bargues de Montauban : l’ambition « 30 glorieuses » portée par 5 générations

Vendredi 1er juin, la blanchisserie Bargues a inauguré ses nouveaux locaux en présence de ses salariés (en photo), de ses clients, de nombreux entrepreneurs du Tarn-et-Garonne et de quelques élus. Au-delà du côté convivial et sympathique de l’inauguration, la success story mérite quelques lignes.

Entreprises familiales : un modèle qui a façonné les 30 glorieuses

Les entreprises familiales sont de moins en moins nombreuses dans notre pays. Pourtant, ce sont elles qui, avec quelques grands groupes au départ pilotés par l’État, ont façonné l’économie française et contribué à l’émergence des 30 glorieuses. Le Tarn-et-Garonne a la chance d’en compter encore quelques-unes : par exemple, Farella dans l’aéronautique, Pécou pour les dragées ou encore Cave-Gualino dans la santé. La blanchisserie Bargues partage avec ces fleurons l’inscription d’un succès porté par l’histoire familiale, désormais incarnée par sa 5ème génération : elle est aujourd’hui la seule blanchisserie indépendante de la région Occitanie (toutes les autres appartiennent désormais à des grands groupes).

Cinq générations se sont succédé à la tête de l’établissement, et chaque génération a compris que prendre la direction d’une entreprise familiale, ce n’est pas gérer un héritage patrimonial ni une rente. Chaque génération a réussi parce qu’elle ne s’est pas contentée de faire perdurer le modèle existant. Elle a innové en intégrant les enjeux de son époque et en les transformant en levier.

Les enjeux d’aujourd’hui comme leviers de création de valeur

Pour la blanchisserie, les enjeux d’aujourd’hui sont doubles : la qualité de service apportée aux clients et l’enjeu environnemental. Cela peut paraître un peu anodin de le dire ainsi, comme si ces 2 enjeux n’existaient pas auparavant. Bien sûr qu’ils existaient ! Mais ils n’étaient pas aussi vitaux : aujourd’hui, la concurrence a changé de dimension tant sur le plan géographique que sur les modes de consommation. Le modèle de l’entreprise familiale est désormais concurrencé sur son propre périmètre géographique – ce qui n’était pas le cas auparavant –  par des grands groupes qui pratiquent la stratégie des prix cassés pour accroître leur part de marché : cela exige d’accroître les facteurs de différenciation pour « conserver ses clients » et mieux en récupérer de nouveaux. Cette donne là est parfaitement intégrée par la blanchisserie Bargues reconnue pour la qualité de son travail (à ce titre, le commentaire d’un chirurgien louant la minutie du repassage des cols de ses blouses est éclairant !)

Quant à l’enjeu environnemental, il a été transformé en levier pour réduire les coûts. Pour respecter les normes environnementales et même aller au-delà, la blanchisserie a mené de lourds investissements dans des matériels et process innovants. Résultat des courses : elle consomme 3 fois moins d’électricité que ses concurrents classiques et 4 fois moins d’eau que les machines à laver domestiques. Au final, elle dispose d’une installation intelligente qui pollue moins, et qui « en même temps » dépense moins : ceci réduit ses coûts de production ce qui lui permet de positionner sa qualité de service supérieure aussi en prix face à ses concurrents.

La 5ème génération en mode duo

Une entreprise familiale, c’est plus qu’un business. Vu de l’extérieur, il y a une forme d’alchimie : on se demande toujours comment cette passion, cet enthousiasme arrive à se transmettre de génération en génération. Thierry – la 4ème génération – a confié qu’il savait « que sa fille reprendrait un jour l’entreprise. Petite, elle venait voir les nouvelles machines ».

Pourtant, cette alchimie ne se décrète pas. C’est le patrimoine intangible qui existe dans une famille : c’est un patrimoine qui ne se vend pas, qui ne s’achète pas, qui se transmet par la foi dans le travail et la capacité à avoir envie de faire des choses. Vu de l’extérieur cela ressemble à une force incroyable qu’on ne sait pas décoder. Vu de l’extérieur, on se dit aussi que c’est ce qui manque au capitalisme financier qui a perdu cette foi là, et qui finira du coup tout simplement par se perdre.

L’histoire de la 5eme génération, c’est celle d’un couple moderne – Stéphanie et Julien – et pleinement ancré dans le 21e siècle qui contrairement aux recommandations des Tontons flingueurs a momentanément quitté Montauban pour faire ses premières  armes ailleurs, découvrir et se confronter à la gestion et au management dans des grands groupes français et anglo saxons. C’est armés de cette expérience que Stéphanie et Julien ont pris les rênes de la blanchisserie, et l’ont fait rentrer dans une nouvelle modernité, passant de 1300m² à 3600m² avec des machines du dernier cri en matière de technologie. Quand on les écoute parler de leur projet et de leur réalisation, on sent leur « niaque » : pas une niaque pour eux, mais une niaque communicative qui emporte l’adhésion. Vendredi soir, c’était émouvant de voir les 28 salariés rassemblés autour d’eux, affichant un véritable esprit d’équipe. Autre détail qui ne trompe pas : les nouveaux équipements ont été pensés et installés dans l’objectif de réduire la pénibilité du travail (chaleur, éviter à avoir à pousser des chariots lourds de linge surtout quand on sait que chaque jour ce sont 10 tonnes de linge propre qui sortent de la blanchisserie !)

Vous l’aurez compris : la blanchisserie Bargues fait partie des pépites de Montauban !

Lien vers le site Internet de la blanchisserie Bargues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s