Sainte-Barbe à Laguépie

Crédit photo : Ludovic Sirmen via Facebook

Vendredi soir s’est tenue la traditionnelle Sainte-Barbe du centre de secours de Laguépie.

Sur les 25 centres de secours que compte notre département, 13 sont situés sur la 1ère circonscription et chaque année, j’ai la chance de participer à une dizaine de Sainte-Barbe. Ces Sainte-Barbe sont bien entendu un moment de convivialité, mais aussi l’occasion pour les sapeurs-pompiers volontaires de partager avec les élus des réflexions et demandes relatives à leur engagement, et pour nous élus d’entendre ces demandes et d’exprimer notre reconnaissance à chacune et chacun des sapeurs-pompiers. Il s’agit donc à mes yeux d’un moment très important.

Au fil des ans, on se rend compte que chaque centre imprime sa marque propre à sa Sainte-Barbe. Ainsi, celle de Laguépie est connue pour être un moment de franchise, où les attentes sont exprimées sans tabou par le chef de centre. Ma « première » fut en 2013, et je me souviens avoir été frappée par le côté « très direct » des échanges avec les élus (dont Jean-Michel Baylet, président du conseil départemental, qui était présent). Je trouve saine cette capacité à conserver un dialogue direct, qui ne passe pas par le filtre de la hiérarchie, et j’espère qu’elle sera conservée par les futurs directeurs du SDIS.

Parmi les réflexions abordées, je voudrais en partager ici quelques-unes :

  1. Sur les Jeunes Sapeurs Pompiers (JSP). Le Tarn-et-Garonne fait partie des meilleurs départements de France pour sa capacité à recruter des sapeurs-pompiers volontaires, via les JSP. Les jeunes qui s’engagent pour les JSP le font pour une période de 4 ans, et passent 4 heures chaque samedi en formation. C’est donc un engagement prenant, qui dans notre département connaît une grande réussite à la fois grâce à la motivation des jeunes et celles des formateurs. Je souhaite sincèrement les en remercier. J’espère que le centre sera de nouveau sélectionné pour retrouver une équipe de JSP.
  2. Sur le recrutement des sapeurs-pompiers volontaires et sur la pérennisation de l’engagement. On le dit souvent … parce que c’est une réalité. Dans les territoires ruraux, le centre de secours des sapeurs-pompiers joue un rôle central pour assurer le secours aux habitants. C’est complètement différent d’une ville où les habitants sont à moins de un quart d’heure du service des urgences. Parce que cette dimension-là est cruciale pour la vie dans nos territoires ruraux , il est indispensable de tout mettre en œuvre pour soutenir l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires.

A cette fin, nous avons voté fin 2016 une loi pour les sapeurs-pompiers, qui est entrée en vigueur en 2017, il y a eu plusieurs avancées :

  • Quand ils partent à la retraite, les sapeurs-pompiers volontaires reçoivent chaque année une « prestation de fidélité et de reconnaissance » à condition qu’ils aient cotisé. Cette prestation va va de 469 euros par an pour 20 ans de service à 1876 euros par an pour plus de 35 ans de service. Auparavant, il  fallait cotiser chaque année 57 euros pour pouvoir l’obtenir. Désormais, cette prestation est acquise sans cotisation. J’avais déposé un amendement pour que dès 15 ans de service, les sapeurs-pompiers puissent l’obtenir. Il n’a pas été voté mais je remonterai au créneau parce que je considère que s’engager pendant 15 ans représente une vraie mobilisation pour notre société.
  • Ensuite, j’ai ajouté dans cette loi la possibilité pour les sapeurs-pompiers volontaires de bénéficier du compte personnel d’activité, via un amendement que j’ai déposé et qui a été voté.Ainsi les heures passées en volontariat seront reconnues et comptabilisées dans le Compte Personnel d’Activité créé en juin 2016. Elles donnent droit à 20 heures de formation gratuite, soit pour envisager une reconversion professionnelle, soit pour approfondir un domaine professionnel particulier.
  • Je pense qu’il faut aller plus loin et avancer sur la possibilité d’obtenir des points gratuits de retraite. Je sais que la fédération des sapeurs-pompiers craignait que cela ne constitue un problème vis-à-vis des règles de l’Union européenne, mais je crois que désormais ils sont tombés d’accord sur le fait que ce n’était pas le cas.

Lors de cette Sainte-Barbe, plusieurs sapeurs-pompiers volontaires ont reçu une médaille et une évolution de grades. Je souhaite les en féliciter. Je me permets un petit clin d’œil amical à Marie-Pierre Palobart, promue lieutenant-colonel, avec 35 années d’engagement au sein des sapeurs-pompiers de Laguépie ! Et comme les sapeurs-pompiers sont une grande famille, son fils prend la relève !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s