Conseil municipal du 6 février : le premier de l’année!

Communiqué Montauban Demain

Par Montauban Demain (José GONZALEZ, Arnaud GUITARD, Arnaud HILION, Valérie RABAULT, Carole SCHUMANN, Gaël TABARLY)

Retour sur ce premier conseil municipal de l’année 2018, avec notamment plusieurs délibérations sur des délégations de services publics ou des chantiers réalisés pour la ville.

Au vu des délibérations mises au vote, nous estimons que la majorité municipale se révèle insuffisamment combattive pour protéger les intérêts des contribuables montalbanais.

Ainsi, sur la place Prax Paris, un expert judiciaire a estimé que les fuites d’eau de la fontaine étaient de la responsabilité des constructeurs. Il a évalué à 95 000 euros les travaux à réaliser. La majorité municipale, pourtant prompte à saisir le tribunal à tout va, a accepté de transiger avec les grandes entreprises responsables des travaux pour un coût moindre que celui prévu par l’expert, et ce sans garantie donnée au conseil municipal sur la nature exacte des travaux réalisés puisque les devis, pourtant contractuels, ne nous ont pas été transmis malgré nos multiples demandes.

Autre sujet : les concessions de parking. La chambre régionale des comptes avait publié en décembre 2016 un rapport d’une grande sévérité sur la gestion de la concession par la majorité de Mme le Maire, lui reprochant de ne pas gérer au mieux l’argent des Montalbanais. Lors du conseil municipal, le 1er adjoint, Mr Levi, nous a grosso modo expliqué qu’il était trop compliqué de mettre en œuvre ce que demandait, pourtant avec bon sens, la chambre régionale des comptes.

Dernier exemple : une délibération a concerné la cession d’un chemin par la ville. Sur le plan financier, cette délibération n’a aucun impact significatif. Néanmoins nous considérons qu’elle donne un mauvais signal : en effet, deux riverains, dont la nièce de Mme le Maire, ont au fil du temps « privatisé » un chemin, sans en avoir le droit. La délibération concernée a consisté à « régulariser » cette situation : elle a été votée par la majorité municipale.

Enfin, a également été abordé le festival « Montauban en scènes », que Mme le Maire a créé en 2015 car elle estimait que la mairie dépensait trop d’argent pour des festivals qui avaient pourtant une vraie valeur culturelle et de création, et qui constituaient un vrai rayonnement pour Montauban : « Alors chante », le festival de jazz, et le festival de danse Danses en scène. Pour ce festival, le plan de financement présenté par Mme le Maire montre que le coût pour le contribuable montalbanais est 2 fois supérieur à celui qu’il était auparavant au travers des subventions accordées. Surtout, cet argent sert à rémunérer des grandes sociétés de production, alors qu’avant les subventions servaient à rémunérer de la vraie création.

En conclusion, nous souhaitons que la majorité municipale soit plus soucieuse des deniers du contribuable montalbanais.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s