Foire régionale aux miels de Montauban

Avec les conseillers départementaux Cathie Bourdoncle et José Gonzalez, le conseiller municipal Arnaud Hilion, autour de la présidente de la foire aux miels

Depuis 1975, la ville de Montauban accueille chaque année une foire régionale aux miels. Organisée par des bénévoles, cette foire rencontre un succès grandissant, que ce soit par le nombre et la qualité des exposants (qui viennent de toute la France) ou par le nombre de visiteurs. Rappelons que son entrée est gratuite ce qui est relativement rare pour une manifestation de cette envergure !

Outre le plaisir de la dégustation,elle est aussi l’occasion de faire un point sur la situation des apiculteurs.

  • D’abord sur les soutiens publics apportés à l’organisation de cette foire. Les collectivités locales (mairie, conseil départemental, conseil régional) contribuent par une subvention qui permet d’absorber une partie des coûts de l’organisation (notamment la sécurité).
Jusque là, l’Etat apportait lui aussi son soutien en prenant à sa charge une partie du coût des analyses des miels par des laboratoires vétérinaires. Cette prise en charge se faisait via France Agrimer dans le cadre du programme apicole européen.
Cette aide n’a pas été reconduite pour 2017, ce qui met les organisateurs de foires au miel en grande difficulté. Pour justifier la suppression de l’aide de France Agrimer, le Ministre de l’Agriculture explique dans le courrier qu’il m’a adressé qu’un nombre insuffisant de laboratoires d’analyse auraient utilisé ce dispositif jugé non structurant pour la filière apicole. Les foires au miel locales se retrouvent donc pénalisées alors que la réalisation de ces analyses est essentielle pour éviter tout risque sanitaire et sécuriser leurs manifestations. 
La discussion parlementaire sur le budget 2018 de l’Etat m’a donné l’occasion d’aborder ce point  et de déposer un amendement visant à flécher 300 000€ vers le financement de la prévention des risques sanitaires afin que les foires au miel puissent à nouveau bénéficier d’un soutien financier pour réaliser les analyses de miel et organiser leurs événements en toute sécurité.
Lors du vote, mon amendement n’a malheureusement pas été adopté, à 3 voix d’écart… : il y a eu 43 voix pour et 46 voix contre. Voici le lien vers le détail ce scrutin (pour voir qui a voté quoi).  D’ici la 2ème lecture, je ne désespère pas de convaincre 2 collègues de plus pour que cet amendement puisse verser et que les foires aux miels puissent continuer à bénéficier d’un soutien financier pour mener les analyses nécessaires.
  • Ensuite sur le frelon asiatique. Pour nos territoires, c’est devenu un vrai danger. Plusieurs apiculteurs de notre département organisent chaque année une campagne pour se protéger contre ces frelons. A ce stade, elle est malheureusement insuffisamment suivie. Voici le lien vers un article très intéressant de l’INRA. Ces mêmes apiculteurs m’ont indiqué que des chercheurs de Tours auraient trouvé un moyen d’éradiquer ces frelons… à suivre donc.

  • Enfin, la foire aux miels de Montauban est bien sûr le moment d’une bonne dégustation !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s