Le maire, le poète, l’amoureux de la terre, l’agriculteur et l’ami : Jean-Claude Hebrard

Une photo que j’aime beaucoup, celle de la cérémonie des vœux à Labarthe le 15 janvier 2017. Nous entourions Jean-Claude Hebrard

Hier, nous avons eu l’immense tristesse d’apprendre le décès du maire de Labarthe, Jean-Claude Hebrard, de manière soudaine et totalement inattendue.

C’est une immense tristesse parce que Jean-Claude Hebrard était ce que l’on peut appeler une belle personne, celle que l’on aime retrouver pour goûter à la quiétude de la sincérité qui fait parfois défaut dans notre société. Cette sincérité est celle du travail de la terre, celle de l’amour des mots, celle du rire qu’il faisait surgir au gré des pièces qu’il écrivait chaque année et que nous attendions avec gourmandise, celle aussi des coups de gueule du maire confronté à la technocratie qui voudrait grignoter nos campagnes.

J’aimais venir à Labarthe rencontrer Jean-Claude Hebrard. La dernière fois, c’était en septembre pour la rentrée des classes. Et c’est  avec un œil rieur qu’il nous a accueillies, l’inspectrice de l’éducation nationale et moi, nous faisant visiter l’école et nous racontant quelques anecdotes croustillantes sur les jeunes écoliers de son temps.

Jean-Claude aimait la culture occitane, il aimait nous la faire découvrir, il aimait nous la faire partager, sans nostalgie mais juste pour que les générations actuelles et futures comprennent que la vie repose sur des racines qui ont le pouvoir d’enrichir nos découvertes et de renforcer l’apprentissage de notre propre existence. Il avait cette finesse du mot qui nous faisait goûter aux subtilités des relations humaines, cette finesse qui nous conduisait à rire de nous-mêmes.

Ce sourire des yeux et des mots s’est éteint hier. C’est une grande tristesse…. à son épouse et sa famille, j’adresse mes sincères condoléances et toute mon amitié. Aux habitants de Labarthe, je leur dis qu’ils ont perdu un maire exceptionnel, et leur adresse tout mon soutien pour continuer à porter le beau flambeau que Jean-Claude Hebrard a entretenu avec amour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s