La maire de Montauban prive de salle de sport les collégiens de Ingres, Jean Jaurès et Olympe de Gouges, pour régler ses différends avec le président du conseil départemental qu’elle a contribué à faire élire

La maire de Montauban prive de salle de sport les collégiens de Ingres, Jean Jaurès et Olympe de Gouges, pour régler ses différends avec le président du conseil départemental qu’elle a contribué à faire élire 

Ce jeudi 21 juillet s’est tenue à Montauban une séance de conseil municipal.

Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir que Madame le maire a choisi la fin juillet pour dénoncer en catimini une convention qui permet aux collégiens de Montauban d’utiliser des équipements municipaux pour pratiquer le sport scolaire.

Cette convention avait été signée par les maires socialistes Hubert Gouze puis Roland Garrigues, pour permettre aux collégiens des collèges Ingres, Jean Jaurès et Olympe de Gouges d’avoir leur cours de sport dans des équipements municipaux.

Les élus de la majorité de Madame le Maire ont voté pour la dénonciation de cette convention. Nous avons voté contre… pas tant sur la légitimité à vouloir renégocier une convention dans le cadre de la loi, mais sur la méthode. Attendre la fin juillet pour dénoncer une convention, alors que la rentrée scolaire est dans un mois, revient tout simplement à prendre en otage les collégiens montalbanais ! Et cela, nous ne l’acceptons pas.

Le vote de la majorité municipale signifie que si un accord n’est pas trouvé en août entre Madame le Maire et le président du Conseil départemental, alors les collégiens de Ingres, Jean Jaurès et Olympe de Gouges n’auront plus d’endroit pour pratiquer le sport scolaire en septembre 2016, puisque Madame le Maire leur fermera les portes des installations municipales..

Cette décision de Madame le maire est uniquement la conséquence de ses différends avec le président du Conseil départemental… qu’elle a pourtant aidé à se faire élire en 2015. Il est insupportable que des élus prennent en otage l’intérêt public, pour régler leurs différends. Cette situation intervient alors que Madame le Maire vient d’apprendre que le tribunal administratif de Toulouse lui avait donné tort, dans une des procédures qu’elle a intentées contre le conseil départemental.

 

Pauline BLANC

José GONZALEZ

Arnaud GUITTARD

Valérie RABAULT

Carole SCHUMANN

Gaël TABARLY

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s