Faute de politique de logement, la maire de Montauban pénalise les constructeurs de logement et tout le BTP du 82

Communiqué de Montauban Demain

Le Conseil municipal qui s’est tenu le mardi 2 février a une nouvelle fois mis en exergue l’absence de politique de la municipalité en matière de logement.

Pou faire diversion, la maire de Montauban prétend que l’Etat la priverait des dispositifs fiscaux dit « Pinel », du nom de la ministre du Logement Sylvia Pinel. Ce dispositif permet aux acquéreurs d’un logement de réduire jusqu’à 6000 euros leur impôt sur le revenu par an, à condition qu’ils louent leur bien pendant 6, 9 ou 12 ans et à condition que le bien se trouve dans une zone dite « tendue ».

En effet, parce que l’argent public – c’est à dire vos impôts – est rare, il a été décidé de réserver ces dispositifs là où il y a le plus de besoins en logement, c’est à dire les zones dites « tendues » qui sont déterminées selon des critères précis qui s’appliquent à toute la France.

La ville de Montauban ne se trouve pas dans une zone tendue.

Toutefois, des dérogations existent, c’est à dire qu’il est possible de bénéficier du dispositif Pinel même si la ville n’est pas classée en zone tendue. Mais pour cela il faut avoir de bonnes raisons. La maire de Montauban a avancé à juste titre la proximité de la cité d’Ingres avec Toulouse et sa progression démographique, pour pouvoir bénéficier de ces dérogations.

Mais bien sûr elle a oublié de dire ce qui fâche. Elle a oublié de dire que dans les années 2000, elle a encouragé un développement non maitrisé de dispositifs fiscaux qui a conduit à une vacance importante de logements, certes en diminution ces dernières années.

Elle a aussi oublié de mentionner que Montauban est sous le coup d’un arrêt de carence en matières de logement sociaux. Elle a bien tenté de faire annuler cet arrêt et de mettre le Préfet au tribunal…. mais le tribunal administratif lui a donné tort ! Et elle a enfin oublié de dire que Montauban est la seule ville de cette taille sous le coup d’un tel arrêté de carence de toute la région Midi-Pyrénées !

Bref, en refusant d’assumer son rôle en matière de construction de logements sociaux, la maire de Montauban pénalise doublement les promoteurs et le BTP du 82 : elle les prive de marchés de construction de logements sociaux et elle prive les investisseurs privés de bénéficier des exonérations Pinel. L’Etat a joué son rôle via plusieurs millions d’euros d’aide pour soutenir la construction; la mairie de Montauban doit maintenant jouer le sien…  pour l’heure, elle n’a pas l’air décidé à le faire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s