29 mai : « alors chante » à Montauban

29052014 Culture du coeur 3

C’est en présence de Pierre Santini, comédien et Président national de l’association Cultures du cœur, qu’une convention a été signée qui acte l’octroi de 60 places pour le festival « alors chante » à Cultures du cœur 82

A voir absolument l’exposition photo de Sophie Gisclard « cultures détournées » … avec les Jeunes agriculteurs des cantons de Saint-Antonin Noble Val et Caylus

Le site vers les photos : http://www.so-foto.com/project/cultures-detournees

Le film des prises de vue « on peut être paysan et avoir de la culture » : http://placedelahalle.tv/2013/11/#post-284

 

 

 

Travail en commission des finances

Vous trouverez ci-dessous les liens vers les comptes-rendus des dernières commissions des finances auxquelles j’ai participé

  • 14 mai : audition de Pierre-René Lemas en vue de sa nomination à la Caisse des Dépôts et Consignations. Je lui ai posé 2 questions : la 1ère portait sur le niveau de soutien au financement des collectivités locales, la 2nde sur l’affectation du résultat financier de la Caisse. Le compte-rendu est disponible en cliquant sur ce lien
  • 20 mai : table ronde sur la taxe sur les transactions financières. J’ai interrogé la commission européenne sur le périmètre de taxation envisagé et sur l’impact financier pour les sociétés de gestion françaises. Le compte-rendu est disponible en cliquant sur ce lien
  • 21 mai : audition du Ministère de l’économie et des finances sur les recettes fiscale. Le compte-rendu est disponible en cliquant sur ce lien

22 mai : séance sur la proposition de loi du groupe GDR sur la modulation des cotisations des entreprises

22052014 AN debat PPL GDR

Le 22 mai, nous avons débattu d’une proposition de loi du groupe GDR (communiste et apparentés) visant à revoir la modulation des cotisations des entreprises.

Le compte-rendu de la séance est disponible en cliquant sur ce lien

Mme la présidente. La parole est à Mme Valérie Rabault.

Mme Valérie Rabault. Madame la présidente, monsieur le secrétaire d’État, monsieur le rapporteur, mes chers collègues, nous examinons une proposition de loi de nos collègues du groupe GDR, visant à moduler la fiscalité des entreprises en fonction de différents critères économiques et, éventuellement, à revoir un certain nombre de soutiens et d’aides qui peuvent leur être apportés.



Je voudrais tout d’abord rappeler la situation économique dans laquelle nous nous trouvons, qui est assez inédite pour notre pays. À cause de la crise économique, nous rencontrons un problème de chômage, donc de pouvoir d’achat, donc de demande, de sorte que nos entreprises n’ont pas assez de débouchés pour écouler leur production.

À cause de la crise économique et surtout parce qu’au cours des quinze dernières années nous n’avons pas assez investi, nos entreprises se trouvent aujourd’hui confrontées à un problème d’offre : ce qu’elles vendent ne correspond pas toujours à ce qui s’achète sur les marchés mondiaux. Il est par conséquent nécessaire d’adapter cette offre en accroissant l’investissement.

L’objectif du Gouvernement est bien de résoudre ces deux problèmes de concert, et c’est ce qui est mis en œuvre.

La question de l’investissement est cruciale, et je voudrais m’y arrêter quelques instants.

Si l’on considère le taux d’investissement – c’est-à-dire le montant investi divisé par la valeur ajoutée – hors construction, on constate deux faits notables : il a continûment baissé depuis le début des années 2000…
Lire la suite