Poste de Montauban : appel à la médiation après le nouvel échec de la négociation

Ce jeudi 2 janvier, la réunion de négociation entre les partenaires sociaux et la Direction de la Poste s’est conclue par un nouvel échec.

Dès lors, la médiation proposée par Monsieur le Préfet, et que j’ai soutenue dès le vendredi 27 décembre, devient indispensable, pour trouver rapidement une solution qui permette au service public postal de fonctionner de nouveau.

En votant le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE), les parlementaires de la majorité à laquelle j’appartiens ont octroyé près de 250 millions d’euros supplémentaires par an à la Poste. Cet argent supplémentaire doit donc être utilisé en faveur de l’emploi, afin de pérenniser la qualité du service public, notamment dans des zones de forte de progression démographique comme Montauban.

Contrairement à ce que laisse entendre la maire UMP de Montauban, le gouvernement a renforcé son soutien financier à la Poste, notamment via le CICE. Mais ce n’est pas le cas de l’UMP qui vient de publier une proposition de budget pour la France, fondée sur une baisse des dépenses publiques de 130 milliards d’euros en 5 ans, soit 26 milliards d’euros par an. Cette baisse sans précédent affecterait inéluctablement l’ensemble des services publics et bien entendu la Poste. Demander plus de moyens pour la Poste de Montauban devient inconséquent lorsque dans le même temps on soutient, par la voix de son parti, des coupes budgétaires drastiques qui pénaliseraient dangereusement la qualité du service public en France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s