Réserve parlementaire 2013 : priorité aux écoles et aux territoires ruraux

Dès sa prise de fonction en juin 2012, le Président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a lancé un important chantier de modernisation et de transparence des pratiques jusqu’alors en vigueur à l’Assemblée nationale. Dans un contexte de crise, il est plus que jamais crucial que l’argent public soit utilisé à bon escient. C’est dans cette perspective que l’enveloppe de frais de mandat des députés a été baissée de 10%, que les voyages en 1ère classe pour les députés ont été supprimés. Pour la 1ère fois aussi, les comptes de l’Assemblée nationale seront certifiés par la Cour des Comptes.

C’est aussi avec cette volonté de transparence que Claude Bartolone a supprimé l’opacité qui régnait jusque-là sur la réserve parlementaire, et octroyé à chaque député, qu’il soit de l’opposition ou de la majorité, un montant de 130 000 euros pour 2013. Auparavant, les députés de la majorité bénéficiaient d’une réserve parlementaire largement supérieure à celle attribuée aux députés de l’opposition.

C’est avec cette même volonté, que j’ai décidé de rendre publique l’utilisation que je fais de cette réserve parlementaire (elle est en réalité une ligne budgétaire inscrite auprès de différents Ministères, qu’il m’est possible de flécher pour soutenir des projets sur ma circonscription).

Pour 2013, j’ai décidé de soutenir en priorité les projets de construction ou de rénovation d’écoles (41% de la réserve), ainsi que ceux portant sur des aménagements des petites communes (53% de la réserve), 6% de la réserve ayant été allouée à des associations. Le détail est le suivant :

Lire la suite

17 avril : présentation du programme pluriannuel de stabilité à la Commission des Finances

Mercredi 17 avril, les Ministres Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve ont présenté le programme pluriannuel de stabilité. J’ai interrogé les Ministres sur la mobilisation de nos politiques pour que la France puisse profiter de la reprise de la croissance en Asie et aux Etats-Unis

Retrouvez l’intégralité des débats ci-dessous ou en cliquant sur ce lien

Présidence de M. Gilles Carrez, Président puis de Mme Valérie Rabault, Vice-présidente

16 avril : audition du Président du Haut Conseil aux Finances publiques par la Commission des Finances

Mardi 16 avril, la Commission des Finances a auditionné le Président du Haut Conseil aux Finances Publiques.

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de l’audition, ou en cliquant sur ce lien

La Commission entend M. Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes, président du Haut Conseil des finances publiques, sur l’avis du Haut Conseil relatif aux prévisions macroéconomiques associées au projet de programme de stabilité pour les années 2013 à 2017.

Mme Valérie Rabault, Présidente. Mes chers collègues, nous accueillons maintenant M. Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes, en sa qualité de président du Haut Conseil des Finances publiques, organisme indépendant créé par la loi organique relative à la programmation et la gouvernance des finances publiques du 17 décembre 2012.

Lire la suite

17 avril : invitée de BFM Business sur la trajectoire pluriannuelle des finances publiques

BFM Business 20042013

Mercredi 17 avril, j’ai débattu avec le député UDI Charles de Courson, Benaouda Abdeddaim, éditorialiste BFM Business, et Frédéric Bonnevay, Associé d’Anthera Partners, sur la trajectoire 2013-2017 des finances publiques

La vidéo de l’émission est disponible ici :

partie 1

partie 2

partie 3

partie 4